NL - FR - EN
"L'argent est un bon serviteur mais un mauvais maître."
Penseur anyonyme
U bent hier: Jeux   >>   EBITDA   >>   EBITDA

EBITDA


Le monde financier adore les nouveaux termes. Et de nos jours, pour être "dans le coup", il faut parler d'EBITDA.
Mais qu'est-ce qu'EBITDA veut dire exactement?

EBITDA est une abréviation anglaise qui signifie: 'Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization'. Ou traduit en français: Bénéfice avant Intérêts, Impôts, Amortissements et Réductions de valeur.

Cette explication ne vous dit peut-être toujours pas grand-chose. Il va de soi que vous voulez savoir ce qu'EBITDA peut vous apprendre sur une entreprise!

Afin de pouvoir interpréter correctement le concept d'EBITDA, il importe de savoir ce que les différentes notions couvrent:

  • Le bénéfice est un indicateur qui reflète la santé d'une entreprise pour une année particulière.
  • Intérêts: la rémunération payée aux créanciers.
  • Impôts: une notion que tout le monde connaît - malheureusement!
  • Amortissements: la partie des investissements qu'on consomme pendant un an. Lorsqu'une entreprise achète une voiture, nous parlons d'un investissement, étant donné que l'entreprise souhaitera utiliser la voiture durant plusieurs années. Pour une durée de vie de 5 ans, une charge égale à 20 % du montant d'achat sera annuellement prise en compte pour le calcul du bénéfice. Cette charge est un amortissement.
  • Réductions de valeur: lorsque les stocks perdent de leur valeur, nous enregistrons une réduction de valeur. La valeur des stocks d'un supermarché, par exemple, diminue régulièrement, notamment lorsque la date de péremption des produits est dépassée. Les produits invendables sont alors déduits du bénéfice. Ils sont inscrits comme une charge sous le poste 'réductions de valeur'


Revenons à EBITDA.
Tout comme le bénéfice, EBITDA peut être considéré comme un indicateur de santé. Mais contrairement au bénéfice, EBITDA ne donne qu'une vue limitée de la santé d'une entreprise.

EBITDA vous dit notamment:

  • Combien l'entreprise a vendu pendant un an.
  • Combien de biens et de services il lui a fallu pour faire tourner son activité.
  • Ce qu'a coûté le personnel.

Donc: EBITDA = Ventes - biens - services - frais du personnel.

EBITDA donne une indication importante sur un certain nombre d'éléments liés à la santé de l'entreprise. Cependant, beaucoup d'aspects sont totalement mis de côté. Les intérêts sur les dettes, les amortissements tout comme les impôts sont des exemples de postes essentiels non compris dans le calcul d'EBITDA.
C'est par ailleurs la raison pour laquelle je trouve qu'EBITDA ne mérite pas la popularité qui lui est accordée aujourd'hui. Afin de pouvoir évaluer une entreprise, il faut regarder bien plus loin qu'EBITDA.

Et enfin, attention! Car EBITDA peut être calculé de différentes manières. Même si l'idée est généralement acceptée, la méthode de calcul peut différer. Voilà pourquoi il est important pour le lecteur de toujours bien savoir quelle définition est utilisée. C'est seulement de cette façon qu'une interprétation correcte devient possible. Cette remarque ne vaut d'ailleurs pas uniquement pour EBITDA. Bon nombre de concepts financiers sont calculés différemment selon l'utilisateur en question.

Le calcul

EBITDA est calculé de la façon suivante:
EBITDA = Résultat d'exploitation (= résultat de l'activité normale de l'entreprise) SANS amortissements et réductions de valeur.

Ce calcul d'EBITDA exclut non seulement les amortissements et réductions de valeur, mais aussi les éléments suivants:

  • Résultat financier = produits financiers - charges financières
    Les charges financières les plus importantes sont habituellement les intérêts sur les dettes. Cependant, le résultat financier peut également contenir des produits financiers. Les dividendes reçus de filiales par exemple. Le résultat financier est souvent un chiffre négatif, mais cela ne doit pas toujours être le cas. En effet, certaines entreprises ont un résultat financier très positif.
  • Résultat exceptionnel = produits exceptionnels - charges exceptionnelles
    Il s'agit des conséquences d'un événement exceptionnel. Ainsi, les frais d'une restructuration peuvent en faire partie, tout comme les produits exceptionnels occasionnés lorsque la vente d'un immeuble de l'entreprise rapporte une belle petite somme…
  • Impôts